Doctéléchargement
Actualités

Portrait de collaborateur expert en bâtiment

il y a 4 mois
Portrait de collaborateur expert en bâtiment

[ Portrait ] Diplômé d’un Master en économie de la construction et en management de projets à Lyon 1, Clément Dumoulin travaille sur une palette élargie de chantiers.
What else ? Nous lui avons demandé :


TA JOURNEE TYPE ?

« Il n’y en a pas. Je suis multi-casquettes en fait. Je peux tout aussi bien :
- Réaliser un DCE pour les appels d’offres d’entreprises de travaux
- Estimer un projet en collaboration avec notre pôle « dessin »
- Suivre des travaux en échangeant avec le client, le maitre d’ouvrage, le bureau d’études et surtout les entreprises.
Cela induit une convocation des prestataires sur site, un compte-rendu de réunion hebdomadaire et la planification des travaux.



CE QUE TU APPRÉCIES DANS TON MÉTIER ?

« Toute cette réflexion collective autour de la construction avec les autres spécialistes d’Axis MO. 
Améliorer un plan, anticiper les détails du bâtiment, il faut tout prévoir en amont.
 Finalement, ce suivi de la construction de bout en bout d’un projet, est passionnant.


QU’OBSERVES-TU SUR LES PROJETS JUSTEMENT ?

« Même si je suis encore en début de carrière, j’observe que la période est particulière. 
Nous voyons des problèmes d’approvisionnement en matière première à tous les niveaux. Cela peut pénaliser l’avancée de certains chantiers. Mais j’espère que cela ne durera pas. Nous tentons au quotidien de trouver des solutions. 
 

QUELLE EST TA VISION DU FUTUR DANS LA CONSTRUCTION ?


« Un avenir de constructions plus durables, plus environnementales. Notre secteur saura s’adapter.
 D’ailleurs nos clients sont en attente de plus d’espaces verts, de toitures végétalisées…
 A nous de trouver de manière agile, les meilleures solutions économiques qui répondent à cet impératif.
Au niveau opérationnel, je rêve de maquette 3D et de BIM* sur tablette.
De manière à être plus précis sur tous les chantiers tout en gagnant du temps… On y vient » 


LES MOTS DE LA FIN ?

Rigueur, réactivité, expérience, sont ceux que je m’impose.
Pour moi, aucun défi de bâtiment, aussi original ou particulier soit-il, n’est impossible. »

A bon entendeur !

 
*BIM : Building Information Modeling qui est en fait la modélisation des informations du bâtiment.

 

Partager cet article

D'autres actualités
il y a 2 mois

Bien isoler les bâtiments industriels ou commerciaux l'été

[ Chaleur estivale ] Avec la RE2020, la question de l’isolation thermique des bâtiments est prégnante.

Cette notion de confort des bâtiments en plein été, s’appuie sur trois éléments de construction essentiels :

  • La toiture
  • Les murs, en les isolant par l’extérieur ou en isolant directement le bardage
  • Le sol

Pour des bâtiments industriels ou commerciaux et bien que chaque élément puisse collaborer à l’isolation, il est recommandé de commencer en priorité par la toiture.

C’est par elle que se fait à la fois la déperdition de chaleur l’hiver, à la fois celle qui, prenant le soleil, va chauffer l’entièreté d’un espace.



QUELLES SOLUTIONS POUR ISOLER UN BÂTIMENT INDUSTRIEL OU COMMERCIAL ?

La mousse polyuréthane

Solution uniquement répandue dans le secteur industriel (les espaces commerciaux ne l’autorisant pas), la mousse polyuréthane possède de nombreux avantages. N’alourdissant pas la structure, cette solution s’adapte même aux bâtiments avec les configurations les plus complexes. Ayant une excellente performance thermique, la mousse polyuréthane est également un produit respectueux de l’environnement, puisqu’elle ne dégage ni gaz ni composé organique volatile.

Les laines minérales ou végétales

Les laines minérales (laine de verre, laine de roche…) sont des isolants très utilisés. Ceci s’explique par leur prix abordable et leur très bonne efficacité en matière d’isolation thermique et phonique. Ces laines ont en plus l’avantage d’être incombustibles. Les laines végétales (liège, paille, ouate de cellulose ou encore de laine de bois) constituent en général des matériaux plutôt souples mais doivent être liés à des matières synthétiques pour être résistant au feu et à l’humidité.

Les toitures blanches ou végétalisées

Une toiture blanche limite l’entrée de chaleur dans le bâtiment. Suivant le type de construction et l’âge du bâtiment, les mesures indiquent un gain de fraîcheur entre 6° et 10° en moyenne.


Une toiture végétalisée, quant à elle, apporte une réelle isolation thermique.
Cerise sur le gâteau, la qualité de l’air est améliorée, de par l’absorption des polluants par les plantes situées sur le toit. Et la biodiversité est favorisée.

Contactez l'équipe Axis MO pour l'isolation thermique de vos bâtiments